750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
So-CuiZine/Plume & Prose
So-CuiZine/Plume & Prose
Menu
Decouvrons  la finesse et le raffinement des huiles gastronomiques Guenard

Decouvrons la finesse et le raffinement des huiles gastronomiques Guenard

>>>>> Retrouvez moi sur "Plume & Prose" <<<<<

 

Les yeux rivés vers le ciel, par ce beau matin de juillet, j’aime à laisser vagabonder mon esprit au rythme de mes pensées.

Envoûtée par la beauté de ce bleu, je m’abandonne aux souvenirs de mon dernier séjour en Vendée. Longeant ses côtes pour terminer les pieds dans le sable chaud… chaque instant passé face à l’océan fut la promesse d’un pur moment de détente, de sérénité absolue.

Le ressac des vagues raisonne comme une douce mélodie accompagné, en bruit de fond, du piaillement des mouettes, aux pattes rouges.

Quand soudain, comme sortie de nulle part, une teinte de vert m'extirpe de mes douces pensées.

Secouées par le vent, les branches de ce géant de verdure se balancent de gauche à droite telle un chef d'orchestre qui bat la mesure.

De son tronc droit et ses racines profondes, il étant son branchage touffu, serti de magnifiques couleurs, nous offrant ainsi un ombrage large et propice à la détente.

Certes, la légende le qualifie de mauvais augure puisqu’aucune plante ne poussent à ses côté. Enfin d'après leurs dires car ici nous avons toujours connu ces petites plantes aux feuilles pointues et il faut dire que le jardin de mon père se trouve à un mètre seulement.

Quoi qu’il en soit, cet arbre solitaire recèle un trésor de santé accessible à tous : la noix.

Ce fruit aux innombrables vertus s'accommode de multiples façons que ce soit dans une salade, un plat, un dessert ou encore à l’apéritif.Et les voici justement qui commencent à pointer le bout de leur nez.

Il en a vu passer des années, saison après saison.

Autrefois il y avait une écurie, celle du grand château, puis le temps fit place à la modernité et les chevaux s’en allèrent vers de lointaines contrées laissant ainsi l’Homme le remplacer. Une maison, puis deux, puis trois jusqu’à devenir ce hameau où les voisins deviennent comme une seule et même famille.

Il les a vus grandir et courir à travers ces parcelles de verdures, observant en silence leur évolution jusqu’à partir.

Plongée dans mes pensées, je ne cesse de me demander ce qu’il pourrait nous raconter s’il était doté de parole. Lui qui vit ici depuis toujours.Arborant un tel feuillage, il est des plus majestueux. Dire qu’il passe la plus grande partie de l’année dépourvu de ses magnifiques feuilles ovales à bord lisse. Il y a d’ailleurs encore quelques temps de cela, il était entièrement recouvert de neige.

De toutes les saisons, c’est bien l’automne que je préfère. Courant octobre, plus exactement, où la verdure de l’herbe est recouverte de feuilles mortes qui se laissent emporter par le souffle du vent.

Armée d'un râteau, le ramassage des feuilles peu commencer

Le sol en est jonché, le brou auparavant vert est désormais noircit par le temps, il se dessèche et laisse s’échapper sa noix. La récolte peut enfin commencer.

Et de cette collecte minutieusement effectuée naîtra un nectar des plus exquis : l’huile de noix.

Les noix préalablement séchées et mondées il est temps de laisser la meule et la presse entrer en action. C’est qu’une fois réduites en petits morceaux elles sont réchauffées afin de permettre une extraction optimale de l’huile. À ce stade, on peut distinguer sa couleur et sentir son odeur.

Autrefois utilisée afin d’éclairer les logis, l’huile de noix à fait son petit bonhomme de chemin et se place désormais parmi les meilleures huiles pour la santé grâce à sa forte teneur en oméga-3 et 6,.. Mais toutes ces huiles ne se valent pas, en effet, la provenance et la qualité de ces fruits est primordiale. Et c’est ainsi que j’ai découvert l’huile du terroir au goût intense et aux arômes incroyables, qui sublime à merveille mes assaisonnements, sauces et pâtisserie, sans commune mesure avec les autres huiles du commerce : «l’huile de noix de France 100% vierge Guénard»

Produite au sein de l’huilerie Guénard à partir de noix origine France rigoureusement sélectionnées, elle conserve ainsi toute l’authenticité du terroir français.

Et depuis leur création, l’huilerie Guénard produit des huiles gastronomiques d’une très grande qualité selon des procédés de fabrication artisanaux, transmis au fil des générations.

Au rendez-vous : des produits nobles et de qualité constante dans le respect des filières de production et en particulier des richesses du terroir français.

C’est en 1824 que tout commença. À l’origine, seule l’huile de noix était fabriquée de manière saisonnière grâce à l’apport des cerneaux des producteurs de la région, la destinant à un commerce exclusivement local. 

Puis, la famille Guénard développa la société, sur un terrain de 18 hectares, et se diversifia avec l’huile de noisette, l’huile de chanvre et l’huile d’amande, qui compléta la gamme d’huiles gastronomiques 100% française, pour répondre à une demande exponentielle des clients. 

Qu’elles soient traditionnelles ou plus originales, l’huilerie Guénard rassemble une large palette de saveurs d’exception élaborées afin d’éveiller nos sens en apportant une finition parfaite à nos plats.

J’ai d’ailleurs pris plaisir à découvrir «l’huile d’argan 100% vierge Guénard»

au doux parfum d’Orient qui de par sa qualité gustative unique a su sublimer de simples salades, tajines et autres gourmandises qu’il me tarde de vous faire découvrir.

En bref, les huiles Guénard c’est tout Un savoir-faire artisanal, unique, depuis près de 200 ans, qui a donné le jour à une trentaine d’huiles gastronomiques différentes, en épicerie fine et en restauration haut de gamme.

Pas étonnant qu'elles aient été récompensées à de nombreuses reprises.

Et vous, pour quelles huiles opterez-vous ?

 

>>>>> Retrouvez moi sur "Plume & Prose" <<<<<